• mlhsimier

Gaston Bachelard

« La manière dont on imagine est souvent plus instructive que ce qu'on imagine. »

Gaston Bachelard, La Psychanalyse du feu, 1938, Gallimard, coll. NRF idées, 1949, p. 54



« L'imagination n'est pas, comme le suggère l'étymologie, la faculté de former des images de la réalité ; elle est la faculté de former des images qui dépassent la réalité, qui chantent la réalité. Elle est une faculté de surhumanité. »

Gaston Bachelard, L'eau et les rêvesEssai sur l'imagination de la matière, 1942, Le Livre de Poche, 1993, p. 25



« Par l'imagination nous abandonnons le cours ordinaire des choses. Percevoir et imaginer sont aussi antithétiques que présence et absence. Imaginer c'est s'absenter, c'est s'élancer vers une vie nouvelle. »

Gaston Bachelard, L'Air et les Songes — Essai sur l'imagination du mouvement, 1943, Le Livre de Poche, 1992, p. 8



« Parce que le poète nous découvre une nuance fugitive, nous apprenons à imaginer toute nuance comme un changement. Seule l'imagination peut voir les nuances, elle les saisit au passage d'une couleur à une autre. »

Gaston Bachelard, L'Air et les SongesEssai sur l'imagination du mouvement, 1943, Le Livre de Poche, 1992, p. 9


« Un être privé de la fonction de l'irréel est un névrosé aussi bien que l'être privé de la fonction du réel. On peut dire qu'un trouble de la fonction de l'irréel retentit sur la fonction du réel. Si la fonction d'ouverture, qui est proprement la fonction de l'imagination, se fait mal, la perception elle-même reste obtuse. On devra trouver une filiation régulière du réel à l'imaginaire. »

Gaston Bachelard, L'Air et les Songes — Essai sur l'imagination du mouvement, 1943, Le Livre de Poche, 1992, p. 13.



« L'imagination créatrice a de tout autres fonctions que celles de l'imagination reproductrice. À elle appartient cette fonction de ['irréel qui est psychiquement aussi utile que la fonction du réel si souvent évoquée par les psychologues pour caractériser l'adaptation d'un esprit à une réalité estampillée par les valeurs sociales. »

Gaston Bachelard, La Terre et les Rêveries de la volonté, éd. José Corti, 1948, p. 3.



L'imagination […] trouve plus de réalité à ce qui se cache qu'à ce qui se montre.

Gaston Bachelard, La Terre et les Rêveries du repos, 1946, éd. José Corti, 1948, p. 25.


Source image : Wikipédia Fr

0 vue

© Coagulation Emmanuel SIMIER 2018