• mlhsimier

Simone Weil

Simone Weil, L’enracinement ou prélude à une déclaration des devoirs envers l’être humain, Champs Classiques, Flammarion, 2014, p.86 :


« Ce qu’on appelle le juste milieu consiste en réalité à ne satisfaire ni l’un ni l’autre des besoins contraires. C’est une caricature du véritable équilibre par lequel les besoins contraires sont satisfaits l’un et l’autre dans sa plénitude. »



Simone Weil, La pesanteur et la Grâce, Pocket Agora, 1988 (Plon 1947), p.57 :


L’extinction du désir (bouddhisme) ou le détachement – ou l’amor fati – ou le désir du bien absolu, c’est toujours la même chose : vider le désir, la finalité de tout contenu, désirer à vide, désirer le souhait.

Détacher notre désir de tous les biens et attendre. L’expérience prouve que cette attente est comblée. On touche alors au bien absolu.

En tout, par-delà l’objet particulier quel qu’il soit, vouloir à vide, vouloir le vide. Car c’est un vide pour nous que ce bien que nous ne pouvons ni nous représenter ni définir. Mais ce vide est plus plein que tous les pleins.


Source image Wikipédia Fr

© Coagulation Emmanuel SIMIER 2018