top of page
  • Photo du rédacteurManu

Matthieu Loos

" Ou l'inverse, peu importe "


" L'idée que quelque chose est certain, franchement, m'est insupportable. Il n'y a guère que l'incertitude qui soit une certitude. Parce que je n'en sais rien, je me livre à la pensée sauvage: son humble texture, sa plasticité polémique, permettent de croire en même temps et avec une sincérité, une chose et son contraire."


" Dans la friction des opposés réside la pensée la plus vivace ! " *


" La pensée sauvage se fortifie pareillement avec le savoir et le doute, par transports répétés de part et d'autre des frontières intellectuelles. Une certitude est comme un cercueil pour l'esprit, ou l'inverse peu importe.

Nous naissons emplis d'une formidable ignorance que nous passons ensuite notre vie à piller. Sans entraver la naturelle conquête des savoir, je souhaite que le doute puisse être joyeux, éloquent, que l'ombre chante et que la brume féconde. Le reste c'est de la poésie.

Alors hésitons hautement et sans arrêt. Affirmons nos tâtonnements parce qu'au fond on n'en sait rien et que nos stratégies doivent être humbles et sincères plutôt que décisives."


«-Le plus rapide, c'est à gauche ou à droite?

- À mon avis, la seule option raisonnable est de prendre à gauche et à droite en même temps… »


" Il nous faut retrouver l'âge d'or de nos ignorances, cette ère bénie où hésitations faisait autorité. Il faut savourer nos contradictions, flâner aux interstices, valser entre les contraires, vagabonder d'un bord à l'autre, dans le frottement, là où souffle la pensée durable, sauvage.

Un dogme c'est pour danser dedans, non ?

Sans fierté, je colle mes stickers dans les rues, et espère ainsi exercer nos esprits à la pensée sauvage – qui n'est pas anarchique mais durable, qui flâne aux frontières idéologiques, loin de l'hostilité des luttes de position. "



J'ai l'impression

Il me semble

Qu'on dirait

A priori

Que c'est

Selon toute vraisemblance

Et si je ne me trompe pas

Que c'est

Disons

Pour ne pas prendre trop de risque

Qu'au vu des circonstances

À première vue

Sans oublier que

De toute façon on pourra toujours dire

Que je me suis fourvoyé

Je comprendrais

Parce qu'on peut me reprocher

Beaucoup de choses

Mais certainement pas

De refuser la critique

Surtout des choses

Aussi importantes

J'émettrais l'hypothèse

Qu'à première vue

Il semblerait

S'avérer

Si les éléments

Dont je dispose pour l'instant

Ne sont pas contredits

Dans les prochains temps

Qu'au regard de la situation

Qu'il m'est permis d'observer

Dans les conditions

Très particulières

Qui sont les nôtres

J'ai la vague impression

Diffuse

Que ce qu'on m'affirme constamment

avec aplomb n'est pas toujours

absolument certain.


Source article La Tribu du Vivant n°2 printemps 2020-21 la-tribu-du-vivant.com


Pour aller plus loin, ou pas, http://www.combatsabsurdes.com/matthieu-loos/ (*source)


Crédit photo Matthieu Loos




18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page